Vous utilisez une ancienne
version de votre navigateur

Veuillez télécharger la mise à jour afin de bénécifier de toutes les fonctionnalités du site

Mettre à jour votre navigateur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer du contenu ciblé.

La Seine Musicale

Tous en Seine !

 

La Seine Musicale, située sur la pointe aval de l’île Seguin, attire tous les regards à l’ouest de Paris. Avec ses deux salles qui accueillent une programmation éclectique, elle est le lieu de toutes les musiques.

 

La Grande Seine de 6 000 places est dévolue aux concerts pop rock et aux comédies musicales. Bob Dylan l’a inaugurée en avril 2017, rapidement rejoint par Véronique Sanson, Julien Clerc, Bartabas, Les Étés de la danse, le festival Chorus des Hauts-de-Seine, ou encore West Side Story.

 

L’Auditorium de 1 150 places est dédié aux concerts de musique classique, de jazz et de musiques du monde. Il incarne la signature visuelle de La Seine Musicale grâce à son architecture conçue par Shigeru Ban et Jean de Gastines.
Au-delà de sa beauté, l’Auditorium constitue un véritable symbole environnemental avec sa sphère en bois, son plafond en tubes de cartons, bois et papier, sa grande voile ornée de près de 800 m2 de panneaux solaires photovoltaïques qui suit la course du soleil… Jeu de lumières, beauté des matériaux (bois, mosaïques, verre), panorama à 360° : tout est conçu pour que le plaisir des yeux égale celui des oreilles, et qu’artistes et spectateurs s’y sentent comme dans un cocon. Grâce au remarquable travail acoustique réalisé par les agences Nagata Acoustics et Lamoureux Acoustics, deux références en matière sonore, quatuor à cordes, orchestres symphoniques et productions lyriques peuvent s’y épanouir harmonieusement. Dès son inauguration, la presse a salué ses qualités esthétiques, parlant, pour ce « nouvel écrin à l’ouest de Paris » (Diapason), de « bijou sylvestre aux murs entrelacés de miel et de bois, portant au front la résille élégante d’un moucharabieh composé d’un millier d’hexagones de bois flottant tel un mascaret » (Le Monde). Les louanges sur l’acoustique ne sont pas en reste : « acoustique brillante » (Le Figaro), « testé trois fois, bilan triplement positif » (Télérama), « acoustics better than those of any orchestral venue in London » (Times).

 

Le Département des Hauts-de-Seine a confié à Insula orchestra une partie de la programmation de l’Auditorium. Fort de cette mission, l’orchestre en résidence invite des ensembles internationaux prestigieux, confie une fois par saison sa baguette à un chef invité, et propose aux spectateurs une programmation exigeante et audacieuse.

Vous aimerez aussi