Vous utilisez une ancienne
version de votre navigateur

Veuillez télécharger la mise à jour afin de bénécifier de toutes les fonctionnalités du site

Mettre à jour votre navigateur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer du contenu ciblé.

Pastorale Project

Joyeux anniversaire Ludwig !

En février 2020, Insula orchestra retrouve La Fura dels Baus pour un nouveau projet scénique, l’occasion d’une belle tournée internationale !

Les catastrophes terrestres sont au cœur de la première partie de ce programme qui explore la relation de l’homme à la nature. Prométhée, symbole de la destinée humaine, ouvre la longue liste des plaies climatiques avec une tempête d’anthologie, suivie par un orage décrit par Anton Reicha, ou par la montée des eaux à travers l’histoire d’amour de Héro et Léandre mis en musique par Julius Rietz et Fanny Hensel-Mendelssohn. Les ravages causés par la main de l’homme s’invitent dans ce déchaînement d’éléments : la guerre est le pivot de la cantate Kampf und Sieg de Weber, tandis que le poignant allegretto de la 7e Symphonie de Beethoven semble évoquer la marche des migrants.
Contrastant avec ce tumulte, la Symphonie n° 6, dite « Pastorale », de Beethoven livre une atmosphère plus apaisée pour triompher dans un véritable hymne à la nature et à la paix.

Le sujet de la relation de l’homme et de l’écologie profonde tient particulièrement à cœur au metteur en scène Carlus Padrissa, qui s’associe à l’artiste multidisciplinaire Mihael Milunovic pour imaginer des projections à 360°. La scénographie de Mihael Milunovic se développe autour du thème de la forêt comme représentation symbolique du rapport de l’homme à la nature. Toiles, dessins, éléments suspendus révèlent les jeux d’opposition entre verticalité (l’harmonie de la nature et des arbres) et horizontalité (la force transformatrice de l’homme). On évolue ainsi progressivement d’une nature protectrice et nourricière à une nature dominée et soumise à la quête matérialiste des hommes. Les tensions et déséquilibres nés de l’action humaine révèlent l’urgence d’une prise de conscience écologique qui puisse durablement apaiser la relation de l’homme à la nature.

Carlus Padrissa et Mihael Milunovic développent aussi un axe participatif fort pour impliquer les spectateurs au cœur de la représentation, avec un dispositif numérique original.
 
Ludwig van Beethoven, Les Créatures de Prométhée, Introduction : la Tempesta
Anton Reicha, Lenore, Orage (2e partie)
Julius Rietz, Hero und Leander, Ouverture
Fanny Hensel-Mendelssohn, Hero und Leander
Carl Maria von Weber, Kampf und Sieg (Bataille et victoire)
Ludwig van Beethoven, Symphonie n° 7, 2e mouvement
Ludwig van Beethoven, Symphonie n° 6 « Pastorale »
 
Soprano (distribution en cours)
Insula orchestra
Laurence Equilbey, direction
Carlus Padrissa – La Fura dels Baus, mise en scène et vidéo
Mihael Milunovic, dessin et scénographie

 
Concert en à l’hiver et l’été 2020.

Vous aimerez aussi