Vous utilisez une ancienne
version de votre navigateur

Veuillez télécharger la mise à jour afin de bénécifier de toutes les fonctionnalités du site

Mettre à jour votre navigateur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer du contenu ciblé.

Missa Solemnis

Joyeux anniversaire Ludwig !

Pour le 250e anniversaire de Beethoven, Laurence Equilbey voit les choses en grand. La Missa solemnis, pièce majeure du répertoire sacré, est ici chantée avec un double chœur, constitué d’accentus et du NDR Chor Hambourg.

Destinée à célébrer l’intronisation de l’archiduc Rodolphe comme archevêque d’Olmütz annoncée
en 1818, il a fallu finalement davantage de temps à Beethoven pour venir à bout de cette œuvre colossale créée en 1824. Plus qu’une musique d’église, il s’agit d’une véritable œuvre symphonique où le compositeur puise dans l’héritage des canons du compositeur Palestrina, s’inspire du Messie de Haendel, tout en exprimant ses propres aspirations spirituelles et métaphysiques. Œuvre universelle aussi grandiose que sa contemporaine 9e Symphonie, cette messe solennelle était considérée par Beethoven comme « son plus grand ouvrage ».

Malgré sa bouleversante beauté, la partition est peu jouée aujourd’hui du fait des moyens importants qu’elle nécessite. C’est loin d’effrayer Insula orchestra qui a au contraire choisi de voir double en faisant appel à accentus et au NDR Chor pour interpréter ce sommet du répertoire sacré.
 
Ludwig van Beethoven, Missa Solemnis
 
4 solistes (distribution en cours)
accentus
NDR Chor Hambourg
Insula orchestra
Laurence Equilbey, direction

 
Concert en mars 2020

Vous aimerez aussi